Le Moineau domestique (Passer domesticus).


- CLASSIFICATION, REGNE : Animalia
- EMBRANCHEMENT : Chordata
- SOUS EMBRANCHEMENT : Vertebrata
- CLASSE : Aves
- ORDRE : Passériformes
- FAMILLE : Passeridés
- GENRE : Passer
- ESPECE : domesticus
- NOM COMMUN : Moineau domestique
- TAILLE : 15 cm
- POIDS : 30 g
- LONGEVITE : 13 ans
- DISTRIBUTION : On le trouve dans toute l'Europe (et aussi au cap vert et à la Réunion), tous les pays qui bordent la Méditerranée, le Moyen-Orient sauf le Yémen, et dans toute l'Asie sauf de l'est et les Corée.

Population.

Originellement, les moineaux ne se rencontrent que sur les continents africain et eurasiatique, mais certaines espèces ont été introduites sur les autres continents. Seules cinq se reproduisent régulièrement en Europe (3 Passer - 1 Petronia - 1 Montifringilla). La population d'Amérique du Nord est passée de 50 couples en 1853 à plus ou moins 150.000.000 en 1943.

Le Moineau domestique a été introduit à Brooklyn en 1851 et 1852. Il ne lui a fallut que 50 ans pour traverser le continent. Sa population en Amérique du nord est estimée aujourd'hui à 150 millions de couples. Cet oiseau a été également introduit en Amérique du sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les populations introduites en Amérique du sud et en Amérique du nord vont bientôt être à nouveau en contact après une séparation de plus de 150 ans.

Selon Birds of Britain, la population du Moineau domestique a chuté de 50 % de 1990 à 2000 en Angleterre. Les raisons de ce déclin ne sont pas claires, mais il semblerait que ce soit l'usage de pesticides dans les jardins privés qui provoqueraient la disparition des insectes dont les jeunes ont besoin pour leur développement.

Passer domesticus n'est pas absent de Bruxelles. Si les effectifs se sont littéralement effondrés en 30 ans, il en reste quand même par-ci par-là, et les sites dans lesquels ils séjournent sont quasi toujours composés des éléments suivants :


- une haie dense de feuillage,
- cette haie peut être un massif de lierre dans le haut d'un muret ou tout ce qui leur faut pour chercher refuge à la moindre alerte pendant toute l'année,
- des zones herbeuses non tondues.
- ce type d'environnement se rencontre aussi en plein centre ville.

Taxonomie.

Dans la catégorie moineaux (est repris dans le livre « Les moineaux » - de Georges et Mireille Olioso Edition : delachaux et niestlé) :


- Passer domesticus (Moineau domestique),
- Passer montanus (Moineau friquet),
- Passer domesticus italiae (Moineau cisalpin),
- Passer hispaniolensis (Moineau espagnol),
- Montifringilla nivalis (Niverolle alpine),
- Petronia petronia (Moineau soulcie).

Le Moineau espagnol, qui nichait jusqu'à présent en Sardaigne, est en train de conquérir l'Italie. Une petite population s'est installée dans le Delta du Pô et d'après les sites italiens que j'ai consultés, elle s'étend au détriment du Moineau italien.

Plumage.

Classification : Selon Géroudet, il existe une sixième sous-espèces pour Passer domesticus. On parle plus précisément du Moineau cisalpin (Passer domesticus italiae) qui est " nettement" différent de la sous-espèce type (Passer domesticus domesticus). Sa calotte est brun marron sans gris. La " position " taxinomique exacte du Moineau cisalpin dépend des auteurs. Certains le considèrent comme un hybride stable entre Passer domesticus (Moineau domestique) et Passer hispaniolensis (Moineau espagnol) (Passer hybride x italiae).

D'autres le considèrent comme une sous-espèce de Passer hispaniolensis (Passer hispaniolensis italiae). Comme son nom l'indique, il est sédentaire dans la péninsule italienne, au sud de la Suisse, sud-est de la France, en Corse et en Crête.

Sens.

Tiré de « Les moineaux » (Olioso) :


- Le moineau possède 2 sens développés : l'ouïe et la vue,
- La vue est importante pour la communication, la formation des couples, défense du territoire ou contact entre le couple, mais encore pour la recherche de nourriture,
- Les yeux sont donc sur-dimensionnés,
- Pas de vision binoculaire (pas de relief ni de distance, mais un champ de vision très étendu, atout considérable pour la prévention d'attaques de prédateurs.),
- Ils perçoivent très bien les couleurs, mais mauvaise vision nocturne, donc la migration doit se faire de jour,
- On ne connaît presque rien sur l'odorat !

Quelques sous-espèces du genre Passer.

  1. Passer domesticus bactrianus
  2. Passer domesticus biblicus
  3. Passer domesticus domesticus
  4. Passer domesticus hispaniolensis
  5. Passer domesticus hufufae
  6. Passer domesticus hyrcanus
  7. Passer domesticus indicus
  8. Passer domesticus italiae
  9. Passer domesticus niloticus
  10. Passer domesticus parkini
  11. Passer domesticus persicus*
  12. Passer domesticus rufidorsalis
  13. Passer domesticus tingitanus

Quelques autres espèces du genre Passer.

Plumage.

Le moineau domestique a une petite tache claire à l'arrière de l'oeil. Le juvénile a les commissures jaunes et c'est réellement le seul critère distinctif par rapport à la femelle.

Sédentarisme :

Selon " Les moineaux " (Olioso), le Moineau domestique est une espèce souvent citée comme sédentaire... .mais...


- Les populations vivant en mer Caspienne et l'Himalaya sont franchement migratrices,
- Chez nous ils sont observés chaque année en migration active, cela concerne plusieurs milliers d'individus,
- Des oiseaux bagués en Angleterre ont été retrouvés en : France - Allemagne - Belgique,
- Mais les mouvements les plus fréquents sont de plus faible ampleur,
- Une étude montre qu'une fois qu'ils se sont reproduits, ils ne se déplacent plus. Mais très peu de Moineaux domestiques ont été bagués à ce jour !

Stratégies de nourriture.

Au cours d'une étude, Timothy Kurt, de l'Université du Winconsin, a établi que les Moineaux domestiques mâles qui ne sont pas dominants (ceux qui ont une bavette de petite taille) ont tendance à se nourrir dans des lieux à risque de prédation élevé. Les Moineaux domestiques mâles dominants sont souvent porteurs d'un dessin de bavette plus important se nourrissent, eux, dans des lieux à risque de prédation peu important. Cela n'est pas exclusif aux Moineaux domestiques, d'autres études ont prouvé le même schéma de nourrissage chez les Mésanges boréales, les Mésanges à têtes noires (Poecile atricapillus) et les Bruants à gorge blanche (Zonotrichia albicollis). Une hypothèse est avancée selon laquelle les oiseaux qui ne sont pas dominants prennent ces risques afin d'éviter la compétition avec les dominants et accroître leur accès aux sources de nourriture.

De tous les oiseaux de jardin, le moineau est certainement l'espèce qui est la plus associée à l'homme. Granivores à l'origine, ils ont modifié depuis leurs habitudes alimentaires en exploitant les milieux peuplés par l'homme, ce qui leur a permis de coloniser le monde entier. Dans les villes, ils capturent les papillons nocturnes attirés par les réverbères et recherchent les insectes écrasés sur les calandres de voitures.

Les facultés d'adaptation des moineaux sont étonnantes. Ils ont appris à extraire les cacahuètes des filets, se livrant même au vol sur place ou en se suspendant à la manière des mésanges, pour extraire les noix des distributeurs qui leur posent des difficultés.

Selon le BWPi (BWPi (2006) The birds of Western Paleartic on interactive DVD ROM. Oxford University press.) (Birds of the Western Palearctic), notre moineau est très futé quand il s'agit de se nourrir. Il inspecte les toiles d'araignées. Il inspecte également les radiateurs des voitures pour y trouver des insectes morts ou vivants mais coincés. Il s'adapte vite, comme les mésanges qu'il aurait imitées. La nuit, il attrape des papillons en vol et d'autres insectes attirés par les lampes. Il ramollit le pain sec en le trempant dans l'eau. Il lui arrive également de voler la nourriture du bec du troglodyte, de la grive draine ou de l'étourneau.

Vocalisation.

Les Moineaux domestiques aiment dormir le matin ! Ils se " réveillent " et piaillent donc plus tard que la majorité de nos passereaux.

Grégarisme.

Selon Géroudet, pendant l'été (et l'automne), beaucoup de jeunes se regroupent en bandes pour " vadrouiller " dans les champs ou autres. Les jeunes avec quelques adultes dorment dans des dortoirs (grands arbres dans, ou près des villes, lierre sur la façade d'une maison).

Territorialité.

Les moineaux sont des oiseaux sociables très fascinants qui opèrent en bandes non territoriales, se rassemblent souvent en bandes bruyantes, turbulentes, se chamaillant sans cesse pour la nourriture en dévorant de manière opportuniste, tout ce qui est comestible au gré de leurs déplacements. Les autres oiseaux quittent les endroits surpeuplés. Ils écartent souvent les mésanges charbonnières et les mésanges bleues des mangeoires.

Dominance.

A.P. Moller (dans Animal behaviour 1987 et Sociobiology 1989) ainsi que Rebecca Kimball (Univ. de Mexico, 1995) ont étudié la relation entre la bavette (taille et forme) et la reproduction (compétition entre mâles, territoire et choix des femelles). Les mâles avec de larges bavettes symétriques obtiennent les meilleurs territoires et se reproduisent plus tôt car ils attirent plus facilement les femelles. Les femelles de ces mâles pondent plus d'\oeufs et il y a plus de jeunes à l'envol. Kimball a également étudié l'épaisseur du bec et conclut que chez les jeunes mâles d'un an, ce sont ceux avec le bec le plus large qui attirent le plus de femelles.

Dans son livre " Animal Talk ", Tim Friend explique que des scientifiques ont étudié le rôle du bavoir chez les Moineaux domestiques. Ils ont capturé des moineaux à petit bavoir et ont teinté leurs plumes de manière à leur donner un large bavoir. Leurs congénères commencèrent à les traiter comme des généraux leur accordant tous les privilèges de leur rang. Mais la supercherie ne dura pas longtemps car les moineaux faussement dominant n'avaient pas l'odeur des dominants. Ils finirent par se faire attaquer sans merci par leurs congénères.

Parade.

La couleur du bec change. Noir en " nuptial " et brun jaune en " internuptial " ou hivernal. Le pattern de la tête est moins marqué en internuptial également.

Offrande dans le bec, ailes pendantes et étalement de la queue.

Au printemps, il est fréquent de voir des moineaux se poursuivre en criant et s'arrêter dans un arbre, où ils vont et viennent et semblent se disputer vivement. En fait, ces groupes comprennent une femelle entourée de mâles qui la courtisent avec empressement.

Nidification.

Les moineaux domestiques nidifiant dans les cavités des bâtiments de Calcutta en garnissant leurs nids de feuilles fraîches de l'arbre Azidirachta indica. Cette habitude est partagée par les habitants qui placent des feuilles fraîches dans leurs armoires pour éloigner les mites. Cet arbre à feuilles persistantes est considéré comme sacré en Inde à cause de ses nombreux usages, en particulier insecticide. Il fait d'ailleurs l'objet de recherches très sérieuses dans les universités, (tiré de " Bird nests and constructions behaviour ", Mike Hansell, Cambridge Univ. Press.)

Les adultes sont très " territoriaux " et dorment (en dehors de la saison de nidification) dans les nids ou cavités prévues à cet effet. Selon le site " oiseau-libre.net ", le moineau domestique niche dans des cavités et des crevasses dans des bâtiments, des falaises ou des trous d'arbres. Son nid peut aussi être plus rarement placé à l'air libre dans des arbres ou dans des haies. Les moineaux occupent aussi d'anciens nids d'hirondelles de fenêtre et de cheminée, et dans les fondations des nids de corbeaux freux. Ils leur arrivent souvent de chasser d'autres oiseaux de leur nid afin de le squatter. Son nid est fait d'une structure désordonnée de paille et d'herbe, tapissée de plumes et de bizarreries les plus diverses. Dans des endroits où l'espace est limité, le nid est simplement constitué de garniture. Après la reproduction, les couples utilisent les nids comme reposoirs douillets pendant l'hiver.

Reproduction.

La formation du couple se fait au printemps sur le site de reproduction. A l'entrée de la cavité, le mâle chante et exhibe sa bavette noire, queue levée et ailes tombantes. Il est plus coloré qu'à l'automne. L'usure des plumes a fait apparaître le plumage nuptial, la bavette noire est bien nette. Le gris de la tête contraste d'avantage avec le roux, le bec est devenu noir. Certains ne parviennent pas à attirer une femelle, soit ils sont moins performants, soit la cavité est de moins bonne qualité. Si elle accepte les avances, elle s'installe avec lui dans le nid pour passer la nuit ensemble ! Elle participe par la suite à l'apport de matériaux. Selon J. P. Veiga (Behavioral Ecology and Sociobiology 1990 et Animal Behaviour 1992), les mâles sont généralement monogames mais chez ceux qui prennent une deuxième femelle, le taux de reproduction de la seconde est plus faible car le mâle ne s'occupe pas de la seconde nichée.

Toujours dans le domaine des infidélités conjugales, Wetton et Parkin (Proceedings of the Royal Society of London, 1991) ont déterminé que 14 % des jeunes moineaux n'étaient pas issus du mâle officiel. Ils supposent que les femelles se prémunissent ainsi contre l'infertilité éventuelle des mâles. (Toutes ces études sont citées dans The Evolution of Avian Breeding Systems, Oxford Ornithology Sériés).

Selon le BWPi, dans certains cas, des femelles veuves détruisent les oeufs ou les petits d'un couple voisin afin de pousser le mâle à déserter sa compagne et à lui donner toute son attention. Un mâle veuf peut à son tour commettre l'infanticide (oeufs et petits) d'un couple voisin afin de pousser le mâle à abandonner sa femelle la rendant disponible pour le veuf. Ce genre de comportement survient même quand il y a des femelles célibataires dans les parages. Cela montrerait que les mâles préfèrent une femelle expérimentée car elle produira plus vite une couvée supplémentaire (Veiga, 1990).

Ponte.

Chez de nombreuses espèces d'oiseaux, le succès reproducteur est largement influencé par la date de ponte. Si les causes ultimes des variations individuelles de date de ponte (en particulier la disponibilité des ressources) ont retenu l'attention d'un grand nombre d'écologistes, très peu de travaux ont été consacrés au soubassement physiologique et en particulier hormonal.

Chez les moineaux domestiques, la date de ponte influence considérablement le succès reproducteur annuel. En effet, les reproducteurs précoces s'engagent le plus souvent dans une deuxième ponte et au final élèveront 2,5 fois plus de poussins que les oiseaux qui ne commencent à pondre que fin mai. Ces reproducteurs précoces présentent dès la fin de l'hiver, des niveaux élevés d'une hormone thyroïdienne, la T3. Les concentrations de cette hormone augmentent de façon linéaire avec le taux métabolique de base.

Cette exploration à la fois hormonale et métabolique d'une " décision " de reproduction (être précoce ou tardif pour pondre) suggère que, chez le moineau domestique, pour augmenter le succès reproducteur en pondant tôt, il faille payer un coût énergétique très élevé dès la fin de l'hiver.

Nourrissage.

Selon le BWPi, les deux sexes construisent le nid, couvent et nourrissent les petits. Les deux sexes prennent soin des petits et évacuent le sac fécal. Les parents l'avalent les deux premiers jours et ensuite, ils le déposent hors du nid. Lors du nourrissage par les parents, le même jeune n'a jamais été observé nourri par les deux parents. Il semblerait que les parents nourrissent chacun les mêmes jeunes dans leur couvée créant ainsi une division au sein de la famille. Mais ça n'a pas encore été prouvé. Si les deux parents nourrissent les jeunes, quelques jours avant que ceux-ci ne s'envolent, le mâle recommence ses postures de parade près du nid car son niveau de testostérone monte. Ce comportement stimulerait la femelle pour la couvée suivante.

Génétique.

Ce document est édité par le Groupe d'étude Flamands WEV Werkgroepen Europese Vogels

Génétique du Moineau Domestique en pdf

Mutations.

Les mutations du Moineau domestique (Passer domesticus) connues à ce jour sont :


- Brun (facteur lié au sexe et récessif),
- Agate (facteur lié au sexe et récessif),
- Isabelle (facteur lié au sexe et récessif),
- Pastel (facteur lié au sexe et récessif),
- Brun pastel (facteur lié au sexe et récessif),
- Satiné (facteur lié au sexe et récessif),
- Albinos/ino (facteur lié au sexe et récessif) voir le pdf du WEV,
- Blanc (facteur récessif autosomale),
- Opale (facteur récessif autosomale),
- Phaéo (facteur dominant libre). Pour cette couleur il y a le phéo avec les yeux rouge qui est dominant, le poitrine noire qui est un phéo avec les yeux noir avec un facteur génétique dominant libre, il y a aussi un Phéo récessif.

Prédation.

Selon le BWPi, un certain cri d'alarme d'un mâle peut attirer jusqu'à 8 moineaux adultes qui viendront à l'aide afin de faire reculer un prédateur (Simmons, 1952 ; Cordero, 1991). Les parents entraînent alors leurs petits dans un lieu sûr en les attirant avec de la nourriture. Le cri d'alarme du moineau diffère si le prédateur est céleste ou terrestre.

Les moineaux aiment à s'introduire dans les nids d'autres oiseaux pour s'emparer de leurs oeufs. Cela arriva dans un nid d'hirondelles situé dans un tronc d'arbre. Les délogées tentèrent de contre-attaquer, mais le moineau défendait trop bien son nouveau domicile. D'autres hirondelles furent appelées à la rescousse, pourtant l'usurpateur tint bon, repoussant de son bec tous les assauts. C'est alors que les hirondelles entreprirent de carrément murer l'ouverture du nid. Chacune apporta une brindille, de la mousse, de la boue, des brins de duvet et bientôt le nid volé devint un tombeau.

J'ai découvert ce forum sympa avec de belles photos de moineau domestique Les moineaux domestique en Charente Maritime

Moineau Agate.

Moineau Isabelle.

Autres mutations de moineaux obtenues en 2017.

Abino (ino) et poitrine noire

Abino (ino) et opale

Abino (ino) et poitrine noire

Abino (ino) et opale

Abino (ino) et poitrine noire

Abino (ino) et opale

Opale et pénotype sauvage porteur

Opale et pénotype sauvage porteur

Opale à gauche et Bleu-Gris ou opale foncé à droite

Opale clair à gauche et opale foncé à droite

Probablement Brun-Pastel

Probablement Brun-Opale

Poitrine Noire (Phéo yeux noirs), Opale et Phénotype sauvage

Poitrine Noire (Phéo yeux noirs), opale foncé et Phénotype sauvage

Idem, Poitrine Noire (Phéo yeux noirs), Opale et Phénotype sauvage

Idem, Poitrine Noire (Phéo yeux noirs), Opale et Phénotype sauvage

Idem, Probablement Brun-Pastel

Idem, Probablement Brun-Opale

Mis à jour le 8 Février 2019.